#1 Plugin QGIS : Accrochage de géométrie

Bonjour à tous,

je commence aujourd’hui une série de petits articles consacrés aux plugins QGIS. La majorité des géomaticiens connaissent la puissance de QGIS avec notamment la possibilité d’installer ou même de créer des modules développés en Python. A ce jour, si on ouvre la fenêtre d’installation des extensions ( Extension >  Installer / Gérer les Extensions ), 524 plugins sont disponibles en téléchargement dont certains sont pré-installés dans le logiciel (QGIS v18). Comme dit le proverbe “Mieux vaut trop que trop peu” mais je doute que tous soient utiles et à l’inverse, certaines “pépites” méritent d’être connus. Ainsi, je vous propose de passer au crible de manière plus ou moins approfondie certains plugins QGIS par ordre alphabétique et le premier s’intitule “Accrochage de géométrie”.

1. Description du plugin Accrochage de Géométrie

Cette extension est pour ma part pré-installée dans la catégorie Vecteur et sa description est très succincte : “Accroche les géométries à une couche de référence” (figure 1).

Figure 1 : Description de l’Extension QGIS Accrochage de géométrie.

Depuis le chemin Vecteur > Outils de géométrie > Accrocher aux géométries, on ouvre le plugin (figure 2) :

  Figure 2 : Fenêtre du plugin.

A première vue, deux couches SIG de format vectoriel doivent être choisies en entrée avec une option de distance maximale d’accrochage entre les inputs sélectionnés. En sortie, il est possible de choisir la modification du vecteur en entrée ou la création d’une nouvelle couche.

2. Utilisation

Pour tester ce plugin, on créé deux vecteurs visibles sur la figure 3 : le vecteur A (en rouge) et le vecteur B (en bleu) le vecteur de référence. Plusieurs entités géographiques composent le vecteur A puisqu’il est possible d’accrocher des entités sélectionnées.

Figure 3 : Création des vecteurs A et B pour tester le plugin.

On saisit les données en entrée dans la fenêtre de l’extension et en sortie, on choisit de créer un nouveau vecteur C (car je ne voudrais pas altérer ma magnifique œuvre d’art). L’option d’accrochage en unité de carte est laissée par défaut sur la valeur 1 (figure 4).

Figure 4 : Saisie des données en entrée et en sortie.

Après validation, on obtient le vecteur en cyan montré sur la figure 5 ci-après :

Figure 5 : Résultat de l’utilisation du plugin par la création du vecteur C (en cyan).

Le vecteur C correspond à la transformation des entités géographiques du vecteur A et les sommets des entités du vecteur C sont identiques à certains sommets du vecteur de référence B. Mais je ne saisis pas complètement l’algorithme du plugin puisqu’on n’obtient pas le même nombre de sommets en sortie que ceux du vecteur en entrée et les sommets créés ne sont pas issus des segments du vecteur de base (B) les plus proches du vecteur en entrée (A).

Si, on teste désormais le plugin en prenant en compte une seule entité du vecteur A, on observe la même transformation de l’objet concerné que lors du premier test.

En conclusion, le plugin “Accrochage de Géométrie” doit être certainement utile pour transformer un vecteur de base par rapport à un vecteur de référence mais je pense que le résultat est relativement inattendu selon la complexité des vecteurs et le nombre de sommets. Ainsi, l’option d’accrochage dans Préférences > Options d’accrochage me paraît plus adéquate pour dessiner une entité géographique en rapport avec des limites d’un autre vecteur.

Utilisez-vous le plugin “Accrochage de Géométrie”?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *